ANWYNN

http://perso.wanadoo.fr/anwynn/
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les débats : L'homme et la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idril
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Age : 47
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 12/08/2004

MessageSujet: Les débats : L'homme et la route   Dim 1 Juil - 19:58

Sécurité routière : comment poursuivre la lutte contre l’insécurité routière ?

-----------------------------------------------------------------------------

Le vendredi 9 février 2007, s’est réuni, sous la présidence du Premier ministre, l’ensemble des ministres concernés par la lutte contre l’insécurité routière, avec la déléguée interministérielle à la sécurité routière Cécile Petit. Cette réunion a permis de faire le point sur l’augmentation du nombre de victimes de la route, en ce début d’année, qui montre un relâchement des comportements sur la route, après quatre ans de résultats exceptionnels.
En cinq ans, depuis que le président de la République a lancé ce grand chantier, plus de 9 000 vies ont été sauvées, et plus de 110 000 blessés évités.

Les mauvais chiffres du mois de janvier 2007 montrent que rien n’est jamais acquis dans ce domaine et qu’il ne faut pas relâcher l’effort : 48 personnes de plus ont été tuées sur les routes par rapport au mois de janvier 2006. C’est une alerte à laquelle le Gouvernement a voulu réagir immédiatement, par un renforcement des contrôles et de la communication.

La sécurité routière est l’affaire de chacun. Dominique de Villepin a donc demandé que soient organisées, le 7 mars, des Rencontres nationales de la sécurité routière avec l’ensemble des partenaires concernés : associations, collectivités locales et pouvoirs publics. Elles serviront à définir des pistes pour :
poursuivre dans la durée les améliorations de ces dernières années, en s’inspirant des exemples européens ;
agir en direction des publics vulnérables (jeunes, usagers de deux-roues motorisés, piétons) ;
engager l’ensemble de la société dans la lutte contre l’insécurité routière.

Les contributions publiées sur ce forum alimenteront les débats lors de ces Rencontres nationales.

Principales mesures prises en 2006
L’année 2006 se caractérise par le traitement spécifique de deux thématiques :
celle des deux-roues motorisés : formation obligatoire pour la conduite des motocyclettes légères, extension du permis à un euro par jour au permis moto, obligation d’attacher son casque, sanction pour la vente de plaque d’immatriculation non conformes, aggravation des sanctions pour la vente de deux-roues à moteur "débridés" ainsi que pour leur "débridage" et la vente de pièces à cet effet ;
celle de la formation et de l’aptitude à la conduite : extension de l’enseignement à la sécurité routière à tous les élèves scolarisés, facilitation de l’accès à l’examen du permis de conduire des personnes sourdes et malentendantes, examen médical annuel à partir de 60 ans pour les conducteurs de véhicules de transport en commun.

Deux mesures importantes ont également été adoptées : l’aggravation des sanctions pour les excès de vitesse de 50 km/h et plus, le renforcement des conditions de port de la ceinture de sécurité par les enfants.

Quelques chiffres clés
En 2006 : 4 703 personnes tuées (soit une baisse de 11,6 % par rapport à 2005) et 102 291 blessés (soit une baisse de 5,4 %).
Entre 2002 et 2006 : plus de 9 000 vies sauvées (- 43 % de personnes tuées) et plus de 110 000 blessés évités.
Si tous les conducteurs respectaient les limitations de vitesse, 25 % des accidents mortels pourraient être évités.
L’alcool est présent dans 1 accident mortel sur 3.
Si aucun conducteur n’avait conduit avec un taux d’alcoolémie positif, les nombres d’accidents mortels et de personnes tuées auraient pu être réduits de 25,5 %.

En 2005 (chiffres 2005 pour la métropole - bilan de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière) :
Au moins 509 vies auraient été sauvées si chacun avait attaché sa ceinture, à l’avant et à l’arrière.
La route est la première cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans. Ils représentent 13 % de la population mais 28 % des tués sur la route.
La mort de 230 personnes (majoritairement des jeunes) aurait pu être évitée si tous les conducteurs avaient respecté la législation concernant la consommation de cannabis.
Téléphoner en conduisant multiplie par quatre le risque d’accident.
Les deux-roues motorisés représentent 1 % du trafic et plus de 23 % des personnes tuées.
Les motocyclistes constituent 0,8 % du trafic mais 15,5 % des conducteurs impliqués dans un accident corporel et 16,8 % des victimes.
Il y a 20 fois plus de risque de se tuer sur la route à moto qu’en voiture.
1 664 personnes ont été tuées en agglomération.
Les piétons représentent 12 % du nombre total de personnes tuées sur la route et 28 % des personnes tuées en agglomération.
Le nombre annuel de points retirés sur les près de 37 millions de permis de conduire en France est de 7,4 millions, sachant que chaque permis dispose d’un capital de 12 points.
54 240 permis ont été invalidés mais 816 000 personnes ont reconstitué leur capital de 12 points.

--------------------------------------------------------------------------

Quelques pistes de réflexion...
Le comportement des Français sur la route se relâche-t-il ?
Quelles actions prioritaires mettre en oeuvre ou renforcer ?
La cohabitation de tous les usagers sur la route : est-ce possible ?
Peut-on aller plus loin dans la formation des conducteurs ?
Les dispositifs de sanction vous paraissent-ils efficaces pour améliorer les comportements sur la route ?
La communication sur la sécurité routière incite-t-elle à changer les pratiques des usagers ?

_________________
____________________________________
Mi ange-Mi diablotine mais toujours à votre service !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dehem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 55
Localisation : villa Urbana
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Jeu 5 Juil - 23:44

Je viens de traverser Lyon pour déposer mes parents à la gare de Perrache.
En chemin j'ai croisé 6 véhicules grillant les feux, deux scooters faisant de même, et un zigoto qui jouait au zig zag dans sa bagnole pourrie au milieu d'une circulation dense.

Avec de tels gugusses, la kinésithérapie française a encore de beaux jours devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Idril
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Age : 47
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 12/08/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Ven 6 Juil - 0:34

Bon certe je n’ai pas ton âge dehem mais quand même quelques années de route, ne trouves tu pas que c’est de plus en plus du n’importe quoi sur les routes ???
Ou c’est ma mémoire qui flanche ?

Je n’ai pas l’impression d’avoir été autant nrv au volant que depuis que j’ai repris la voiture sur montpellier.

Un exemple aujourd’hui même (attention ça va être long, je ne sais toujours pas faire de résumé !!).

Je suis sur le parking de carrouf avec ma pitchoune dans le caddie. Je le pousse sur 2 places handicapés, le temps de rejoindre la petite route à traverser devant la porte d’entrée, et vat’y pas qu’une grognasse (dsl pour la vulgarité, je suis encore sous le choque) me klaxonne pour que j’avance plus vite, afin de lui laisser l’accès à la route.
- les emplacements handicapés ne sont pas des passages pour la circulation.
- La route qu’elle a prise était signalé d’une bande rayée + bande blanche
En résumé elle n’avait rien à faire là

Mémère cyndi sa langue toujours dans sa poche lance un ‘mais elle me fait chier celle là » certes pas terrible mais la journée fut longue et la fatigue présente.

C’est à peine si la voiture s’arrête à mon niveau pour me lancer que j’avais un langage vulgaire et que devant SES enfants ainsi que la mienne ce n’était pas correct.

Mémère cyndi a vite fait de lui expliquer le code de la route et que l’exemple qu’elle donnait à ses enfants était encore plus néfaste qu’un lâché incontrôlé de mots se trouvant dans le dico.

Aahhhhhhh ça me fait du bien d’exprimer ma colère !!!

Alors non seulement généralement les gens conduisent mal mais en plus quand on en fait la remarque c’est limite si on ne se fait pas frapper.

_________________
____________________________________
Mi ange-Mi diablotine mais toujours à votre service !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dehem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 55
Localisation : villa Urbana
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Sam 7 Juil - 22:01

Attention: le ton monte généralement sur une incompréhension. Je m'explique.
Allant bosser à vélo et en l'absence de piste cyclable, j'opte pour la voie réservée aux taxis, le passage sous le tunnel m'étant interdit.
Un taxi derrière moi klaxonne, je ne sais pourquoi. Arrivés à la gare de la Part Dieu, je questionne la dame conduisant le taxi qui déchargeait ses clients et lui demande pourquoi elle m'a fait peur avec son klaxon.
Son avertisseur ne me concernait pas mais était destiné au taxi juste devant le sien, car l'accès à cette voie privative est fermée par une borne sortant du sol. Elle demandait donc au taxi avant elle d'accélérer le mouvement afin que la borne ne se relève pas sous son propre taxi.

Comme quoi, il ne faut pas voir le mal partout. Et la courtoisie si elle ne résouds pas les problèmes permet de faire passer un message en douceur.

Mon gag préféré envers les gens allergiques aux clignotants: au feu, je toque à leur fenêtre en leur disant "vos flèches ne fonctionnent pas". Tu peux être certain qu'après, l'automobiliste utilise ses flèches pour indiquer ses changements de directions.
gentillesse et humour font passer tous les messages.

A encore une histoire: Un gars me refuse la priorité (je suis tjrs à vélo). Au carrefour d'après je lui dit: faites gaffe, dans le quartier les priorités sont à droites. Il me répond une désagréableté et au carrefour d'après, il se fit emplafonner pour refus de priorité.
Je m'arrête et propose à la paiite adverse de témoigner de l'accident. Je lui ai fait noter que j'avais averti l'usager que les priorités étaient à droite au carrefour d'avant.
L'assurance ne m'a pas contacté.
Mais moi, je jubilais intérieurement. zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dehem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 55
Localisation : villa Urbana
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Sam 7 Juil - 22:03

dehem a écrit:
Attention: le ton monte généralement sur une incompréhension. Je m'explique.
Allant bosser à vélo et en l'absence de piste cyclable, j'opte pour la voie réservée aux taxis, le passage sous le tunnel m'étant interdit.
Un taxi derrière moi klaxonne, je ne sais pourquoi. Arrivés à la gare de la Part Dieu, je questionne la dame conduisant le taxi qui déchargeait ses clients et lui demande pourquoi elle m'a fait peur avec son klaxon.
Son avertisseur ne me concernait pas mais était destiné au taxi juste devant le sien, car l'accès à cette voie privative est fermée par une borne sortant du sol. Elle demandait donc au taxi avant elle d'accélérer le mouvement afin que la borne ne se relève pas sous son propre taxi.

Comme quoi, il ne faut pas voir le mal partout. Et la courtoisie si elle ne résouds pas les problèmes permet de faire passer un message en douceur.

Mon gag préféré envers les gens allergiques aux clignotants: au feu, je toque à leur fenêtre en leur disant "vos flèches ne fonctionnent pas". Tu peux être certain qu'après, l'automobiliste utilise ses flèches pour indiquer ses changements de directions.
gentillesse et humour font passer tous les messages.

A encore une histoire: Un gars me refuse la priorité (je suis tjrs à vélo). Au carrefour d'après je lui dit: faites gaffe, dans le quartier les priorités sont à droites. Il me répond une désagréableté et au carrefour d'après, il se fit emplafonner pour refus de priorité.
Je m'arrête et propose à la partie adverse de témoigner de l'accident. Je lui ai fait noter que j'avais averti l'usager que les priorités étaient à droite au carrefour d'avant.
L'assurance ne m'a pas contacté.
Mais moi, je jubilais intérieurement. zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dehem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 55
Localisation : villa Urbana
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Sam 7 Juil - 22:04

Scud, j'ai juste rectifié une faute de frappe.
Désolé pour le doublon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dehem
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 425
Age : 55
Localisation : villa Urbana
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   Lun 25 Aoû - 22:19

Retour de vacances:
J'ai fais le plein des mises en danger dont les Italiens sont friands en te déboitant sous le nez, et des incivilités des gens de la Région Parisienne: à une station service de l'autoroute du soleil, les places handicapées étaient EXCLUSIVEMENT utilisées par des gens de cette région. Je les ai vu faire: Pour donner le change, ils sortent de la voiture en boitant horriblement, les pauvres gens se dit-on, ils sont mal en point. Bizarrement, au retour de la pause technique, ces gens se déplacent comme toi et moi sans claudication aucune.
Au camps CCAS du Cap d'Agde comme celui de Six-four les plages, j'ai constaté la même chose. Dois-je en déduire que les Parisiens sont tous des handicapés? Heureusement pour eux, non. Malheureusement pour les handicapés, oui : ils sont handicapés du bon sens et du civisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les débats : L'homme et la route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les débats : L'homme et la route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme tranquille - The Quiet Man - 1952
» Route inondée
» Un homme de goût...
» Un homme tout nu !!!
» Nu d''un jeune homme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANWYNN :: LES DEBATS :: Débats-
Sauter vers: